Mariage Typhaine & Gildas

photographe de mariage tanguy nicolas

Début août j’étais convié à un mariage dans ma famille. La photographie de mariage étant l’une des pratiques de la photo que j’admire le plus chez certains photographes comme Fred ou Nolwenn et Glenn.

Comme je m’y intéresse de plus en plus, j’ai saisi l’occasion pour m’entrainer une première fois. L’article sur mon premier mariage en tant que photographe amateur est disponible ici.

Comme je vous le disais dans mon article de lundi, j’ai eu le weekend dernier, une deuxième occasion de m’entrainer. C’était à nouveau le mariage d’une personne de ma famille. L’avantage c’est que j’étais là pour mon plaisir et je n’avais aucune pression avec objectif de résultat. J’ai pu m’entrainer à nouveau tout en laissant le photographe officiel faire son travail, l’objectif étant bien sur de ne pas le gêner.

Préparation

Mairie

Église

Mon retour sur ce second mariage

Après avoir pris du recul (le temps de trier et retoucher les photos) sur cet évènement, le constat est simple. J’ai encore pris énormément de photos pour au final peu de résultats satisfaisants. Il faut vraiment que j’apprenne à moins déclencher et à mieux réfléchir à ma composition. Le point positif par rapport au premier mariage c’est que je maitrise mieux mon matériel même si passer de mon 50 mm à mon 18-55 est une opération que je ne maitrise pas encore suffisamment… Oui l’idéal serait d’avoir deux boitiers !

La petite nouveauté par rapport à l’autre mariage c’est la préparation. J’ai pu me rendre directement chez les parents de la mariée et voir une partie de la préparation. C’est l’un des moments que je préfère quand je regarde le travail d’autres photographes de mariage. Ici j’ai réussi à tirer quelques clichés sympas !

Là aussi je n’ai pas pris de photos après l’église car tout simplement, je voulais profiter du reste de la journée.

Le dernier point que j’ai retenu c’est que j’ai réussi plus de photos à la mairie qu’à l’église. Tout simplement parce que les conditions n’étaient pas les mêmes. Au premier mariage je suis arrivé à la sortie de la mairie et à ce mariage l’église était vraiment très étroite pour me permettre de trouver d’autres angles de prise de vue, sans gêner la cérémonie et le photographe officiel.

Chaque mariage est différent et celui-ci m’a permis d’apprendre d’avantage. De comprendre que mon matériel ne me permet pas encore de me lancer professionnellement dans cette activité. De comprendre qu’il faut anticiper le jour J et les conditions de lumières des différents lieux. De comprendre que la composition et le cadrage jouent beaucoup pour ce genre d’événement.

Bref, il y a encore du pain sur la planche !

Share This Article

Leave a Reply

error: Ce contenu est protégé.